Un départ en mer ne s’improvise pas, que l’on soit novice ou un plaisancier rodé. Il est primordial de se préparer judicieusement et d’effectuer un certain nombre de vérifications, mais aussi de se (préparer) à toutes les situations possibles et inimaginables qui peuvent se dérouler lorsque l’on est sur l’océan.

Avant même d’être arrivé dans le port ou sur la plage, il est essentiel de se procurer un bulletin météo marine. De nombreux sites vous en proposent tel que Libeccio, Pampero, Sirocco ou Squamish. Il est aussi possible de consulter la météo à la Capitainerie et ainsi demander des conseils si vous avez des doutes. Lorsque vous l’avez sous les yeux, il est important de l’analyser en prenant compte de son trajet ainsi que de son bateau et de ses passagers. Dans le même temps, il faut étudier les marées pour éviter de rester coincé dans la vase ou dans un banc de sable si vous êtes dans un port d’échouage.

Vous devez repérer des situations de replis tel que des ports ou des zones à mouillage au cas où vous devriez brusquement vous arrêter. C’est un moyen simple sur le moment de ne pas perdre de temps.

« Amende pour non-présentation du permis »

Autre vérification avant de rejoindre son bateau, vérifier d’avoir en sa possession tous les documents officiels nécessaires pour naviguer en toute légalité. Cela passe par le permis bateau adéquat (côtier et hauturier (plus de 6 miles d’un abri), fluvial. ), pour ceux qui disposent d’un bateau égal ou supérieur à 7 mètres doivent se procurer un acte de francisation, ou encore d’une carte de navigation. Ne pas présenter son permis lors d’un contrôle amène obligatoirement une amende de 38€. Cela va de soi, mais la carte d’identité est aussi obligatoire.

L’équipement extérieur au bateau est important à ne pas oublier, notamment en mer, car les conditions météo changent très rapidement. Qu’il s’agisse de se protéger du froid, du vent ou de la pluie, encombrez-vous même si cela ne vous sert pas forcément.

« Vérifier et tester les équipements »

Lorsque vous êtes arrivés à votre bateau, il faut vérifier, tester le matériel de sécurité à bord. Le premier qui vient à l’esprit est le gilet de sauvetage, mais il n’est pas le seul. Le matériel contient aussi les fusées de détresse et une trousse de secours (contenant ce dont on peut oublier tel de l’aspivenin ou des pansements imperméables notamment). Ces équipements doivent être complets et non périmés. S’en suit le reste de l’équipement que contient un bateau. Les VHF, les feux de navigation, des pompes de cale ou encore des outils d’aide à la navigation. L’amende peut se monter à 1500€ en cas de non-fonctionnement. Le GPS est un équipement qu’il ne faut pas oublier de tester avant le départ.

Autre recommandation, connaître la consommation de son bateau pour pouvoir embarquer la quantité nécessaire de carburant à bord. Il ne faut pas hésiter à prendre une marge en cas d’imprévu.

Enfin, que vous sortiez seul ou accompagné, prévenez un de vos proches au cas où personne ne vous verrait revenir à la fin de votre périple…

Si vous respectez ces quelques conseils, vous pouvez partir sereinement en mer en restant malgré tout vigilant.

PARTAGER
Téléchargez l’application
apple store google play
/* */